Quand le siège auto peut-il être retiré dans la voiture ?

AccueilLa rubrique infoQuand le siège auto peut-il être retiré dans la voiture ?

Les précautions à prendre lors de la conduite avec des mineurs. Règlements, procédures, dispositions à suivre et responsabilités à assumer.

Lorsque l’on voyage en voiture, il faut faire très attention à son comportement au volant. Il est essentiel de préserver la sécurité de toutes les personnes concernées, tant celles qui se trouvent dans la voiture que celles qui passent librement sur la route. De plus, un comportement prudent est exigé par le Code de la route. Si vous conduisez de manière dangereuse, vous êtes passible de sanctions assez sévères (retrait du permis de conduire, condamnation pénale, forte pénalité financière).

Une attention particulière doit être accordée aux enfants qui, en raison de leur âge et de leur immaturité, sont plus exposés que d’autres aux risques de la route. C’est pourquoi le législateur impose aux parents qui emmènent des mineurs en voiture de prendre certaines précautions, du moins jusqu’à un certain âge. Mais jusqu’à quand ces exigences doivent-elles être respectées ? Quand le siège auto peut-il être retiré dans la voiture ?

Dans les lignes qui suivent, nous nous proposons de procéder à un bref examen de la réglementation. L’objectif est de vous aider à respecter la réglementation en vigueur afin de protéger la sécurité de vos enfants.

Le siège auto : quelles caractéristiques doit-il avoir ?

Le code de la route impose aux conducteurs d’utiliser des systèmes de retenue (sièges auto classiques) pour les enfants. Ils doivent être appropriés à leur poids et doivent être conformes (et donc être homologués) aux indications du ministère des infrastructures et des transports.

Seules certaines catégories de personnes sont exemptées du respect de cette réglementation et d’autres (pensez, par exemple, à l’utilisation des ceintures de sécurité), à savoir :

ES

  • les membres des forces de l’ordre dans l’exercice d’un service d’urgence ;
  • les conducteurs des services d’incendie et médicaux en cas de service d’urgence ;
  • les instructeurs de conduite ;
  • les membres des services de sécurité fournissant des services d’escorte ;
  • les personnes souffrant de maladies avérées pour lesquelles l’utilisation de sièges est contre-productive.
  • La violation de cette obligation est soumise à l’application de sanctions spécifiques. Le contrevenant est, en effet, puni d’une amende administrative de 80 à 323 euros ; celle-ci est réduite (de 40 à 162 euros) si le siège est utilisé, mais a été altéré ou si son fonctionnement normal a été modifié. Il y a aussi la sanction accessoire du retrait de cinq points sur le permis de conduire.

    Selon les dispositions législatives, les systèmes de protection doivent être testés pour vérifier leur conformité aux normes définies par le gouvernement en application des exigences européennes. Sur le siège, ils doivent donc être marqués :

    • comment l’utiliser (par exemple, pour les enfants de 0 à 9 mois, il est nécessaire de les placer sur le siège dans le sens contraire de la marche),
    • l’adéquation aux normes communautaires ;
    • les procédures d’homologation.

    Le risque lié à la violation de ces règles est très élevé car la vie des enfants est mise en danger. Selon certains arrêts récents de la Cour de cassation, à la suite d’un accident mortel impliquant un enfant tenu (ou non correctement ancré à un système de protection), on peut être accusé d’homicide involontaire. Par conséquent, ceux qui importent ou commercialisent des dispositifs non approuvés, modifiés ou contrefaits sont également sévèrement punis par notre système juridique.

    L’anti-siège bébé : quelles sont les nouvelles dispositions légales ?

    À partir de 2019, les dispositions relatives aux sièges auto pour enfants sont devenues de plus en plus strictes. Malheureusement, nous sommes tous au courant des faits divers qui ont vu la mort d’enfants oubliés dans la voiture pendant des heures. C’est pourquoi certaines forces politiques ont défendu une législation anti-abandon : elle exige l’adoption d’un système d’alarme par capteurs.

    Dans le détail, il existe un mécanisme d’alerte à l’intérieur du siège relié au système téléphonique. Si, après la fermeture des portes, le dispositif électronique détecte la chaleur corporelle de l’enfant à l’intérieur de la voiture, il transmet un message d’alarme (par SMS ou appel) au numéro de smartphone associé et à la police. Ces derniers ont la possibilité d’intervenir rapidement et de forcer la serrure de la voiture pour sortir l’enfant oublié.

    L’obligation, qui est entrée pleinement en vigueur en mars 2020, s’étend aux enfants jusqu’à l’âge de quatre ans.

    La loi accorde aux familles qui doivent mettre leurs sièges pour enfants en conformité avec la réglementation la possibilité de bénéficier de primes (c’est-à-dire d’incitations économiques) et de déductions fiscales.

    Quand le siège auto peut-il être retiré de la voiture ?

    Le Code de la route stipule expressément les limites dans lesquelles les systèmes de protection des enfants doivent être utilisés.

    Il est nécessaire de prêter une attention particulière aux prescriptions de notre système juridique car les conséquences qui peuvent résulter du non-respect de ces prescriptions sont très graves. Évidemment, nous ne nous référons pas seulement aux effets de nature sanctionnatrice, mais surtout aux événements qui peuvent mettre en jeu la vie et la santé des mineurs.

    À cette fin, il est stipulé que les enfants ne peuvent être transportés avec un siège de sécurité orienté vers l’arrière sur un siège de passager équipé d’un airbag frontal, sauf si celui-ci a été désactivé au préalable.

    Pour éviter tout danger, le législateur a également stipulé que l’utilisation d’un siège de sécurité pour enfant est obligatoire :

    • pour les enfants jusqu’à trois ans, toujours et quelle que soit leur taille ;
    • pour les enfants de plus de trois ans dont la taille est inférieure à 1,50 m (ce qui correspond en principe à l’âge de 12 ans environ) : dans ce cas, jusqu’à l’âge de quatre ans, l’utilisation du dispositif antiperte est obligatoire.

    À partir de 22 kg (environ 6/7 ans), il est possible de remplacer le siège enfant classique par le siège dit « booster », c’est-à-dire un rehausseur relié à la ceinture de sécurité et équipé d’accoudoirs. À l’origine, le rehausseur pouvait être dépourvu de dossier, mais aujourd’hui, cette exigence est considérée comme indispensable pour obtenir l’homologation et est imposée pour tous les mineurs qui n’ont pas atteint une taille de 125 cm.

    Ce n’est que dans les cas où l’une de ces hypothèses ne s’applique pas qu’il est possible de renoncer à l’utilisation d’un siège auto. Dans ce cas, toutefois, le conducteur n’est pas exonéré de sa responsabilité à l’égard de l’enfant, mais il est tenu de veiller à ce que l’enfant utilise une ceinture de sécurité. Cette règle s’applique à tous les passagers, mais elle est particulièrement incisive pour ceux qui n’ont pas atteint l’âge de la majorité.

    Quel type de rencontre voulez-vous faire sur un site de rencontre ?

    Renonciation à l'héritage après la succession

    Animation mariage le mans : comment animer son mariage ?

    Comment faire du patin à roulette

    Comment bloquer un numéro privé

    Écouteur bluetooth : quels sont ses avantages ?

    Comment devenir routier

    Comment faire des rasta ?

    TVA : quand est-elle non déductible ?

    Caméras visant la propriété d'un voisin : quand sont-elles illégales ?

    Rénovation des pavés solaires : qui paie les coûts ?

    Contribution à la construction : ce qu'elle est et quand elle doit être payée

    Suspension du travail

    Qui doit porter des chaussures de sécurité ?

    WhatsApp : la nouvelle arnaque aux smartphones reconditionnés

    Choisir son orientation

    Meilleur site de rencontre : qu’attendez-vous pour trouver l’amour?

    Site de rencontre : trouvez l’amour, et sans complications

    Combien de temps entre l'appel et la cassation ?

    Où célébrer un mariage civil ?

    Remorque vélo : vous voulez que vos animaux domestiques et vos bébés vous accompagnent lors de vos b...

    Comment faire un tresse africaine

    Les panneaux de signalisation : quels sont-ils ?

    Le mariage entre cousins est-il interdit ?

    Comment augmenter la taille de son pénis ?

    Rencontre cougar : Pourquoi un site de rencontre spécialisé ?

    Vélo d’appartement pliable : est-ce pratique ?

    Site de rencontre : attention aux faux profils

    Quand une ordonnance pour des analyses de sang et des médicaments expire-t-elle ?

    Différence entre compensation et indemnité