Comment fonctionne le mont-de-piété ?

AccueilDiversComment fonctionne le mont-de-piété ?

Qu’est-ce que le crédit sur gage ? Que se passe-t-il si le débiteur ne rachète pas ses biens ? Quelle est l’interdiction des pactes ?

De nombreuses personnes, lorsqu’elles n’ont pas l’argent nécessaire pour faire face à des dépenses urgentes, décident de mettre en gage leurs biens, tels que des bijoux ou d’autres objets de valeur ; en échange, elles reçoivent une somme d’argent proportionnelle à la valeur de l’objet donné. Il ne s’agit pas d’une vente, car le propriétaire du bien peut toujours le racheter en rendant, avec les intérêts, l’argent qu’il a emprunté. Comment fonctionne un prêteur sur gages ?

Bien que cette institution puisse sembler désuète, en réalité, de nombreuses personnes décident encore de mettre leurs biens en gage pour obtenir des liquidités en retour. C’est notamment le cas lorsque les banques ne sont pas disposées à prêter de l’argent, peut-être parce que le client n’a pas de fiche de paie ou a été classé comme mauvais payeur. Comment fonctionne le prêt sur gage ? Découvrons-le ensemble.

Prêteur sur gages : qu’est-ce que c’est ?

Selon la loi , le gage est une garantie que le débiteur fournit au créancier. Prenons un exemple.

Si le débiteur ne remplit pas son obligation, c’est-à-dire s’il ne paie pas au créancier ce qui lui est dû, le créancier peut être désintéressé par le produit de la vente de l’objet gagé.

Si Bernard ne rembourse pas l’argent emprunté, Loic peut demander au juge de mettre la Rolex en vente et de lui en attribuer le produit (dans les limites de sa créance).

Bien mis en gage : le créancier peut-il devenir propriétaire ?

Le créancier ne peut jamais acquérir la propriété du bien mis en gage. Il s’agit d’une interdiction expressément établie par la loi qui porte le nom d' »interdiction du pacte de confiance ».

Même si le débiteur est d’accord, un tel accord est toujours interdit par la loi. La raison en est simple : il s’agit d’éviter qu’un créancier, profitant de l’état de besoin du débiteur, ne mette en gage des objets de valeur considérable afin d’en acquérir la propriété.

Sont également interdites toutes les conventions qui ont pour effet de faire acquérir au créancier la propriété des biens du débiteur ; ainsi, est nul le contrat par lequel le débiteur s’engage à céder un de ses biens au cas où il ne pourrait pas faire face à sa dette.

Prêteur sur gages : qu’est-ce que c’est ?

Un prêteur sur gages est un endroit où vous pouvez mettre en gage vos biens en échange du prêt d’une somme d’argent.

Il s’agit généralement d’entreprises (souvent affiliées à des banques) qui proposent des crédits sur gage : en échange de certains objets (bijoux, montres, pièces de monnaie anciennes, etc.), elles prêtent un montant correspondant à la valeur de l’objet mis en gage (généralement entre 70 et 80 % de la valeur de l’objet).

Sur un collier d’une valeur de 500 euros, il est possible d’obtenir un prêt d’environ 400 euros, avec l’obligation de rembourser cette somme plus les intérêts.

Dans un certain délai, le débiteur doit rendre ce qu’il a reçu (avec les intérêts), afin d’obtenir la restitution du bien mis en gage.

Voyons plus en détail comment fonctionne le mont-de-piété.

Mont-de-piété : comment ça marche ?

Le prêteur sur gages suit les règles de mise en gage vues au début. Si le débiteur ne rembourse pas le prêt, le prêteur sur gages peut demander au tribunal de mettre en vente le bien mis en gage afin de pouvoir conserver le montant qui lui est dû. Mais procédons dans l’ordre.

Lorsqu’une personne apporte son bien à retenir comme gage, la banque débourse immédiatement le prêt, s’il s’agit d’une somme en espèces ; sinon, elle procède à un virement ou à des cartes prépayées émises par la banque elle-même.

Le montant du prêt est déterminé sur la base de la valeur du bien mis en gage, telle qu’évaluée par un évaluateur.

Avec l’argent, la banque émet également une police contenant les détails du prêt et la date d’échéance.

L’avantage du crédit sur gage est que la banque ne procède à aucune enquête sur les actifs : sa garantie est l’objet reçu.

La durée de l’engagement varie entre un minimum de trois mois et un maximum d’un an. Le client dispose alors de ce délai pour racheter le bien et en reprendre ainsi possession. S’il ne respecte pas ce délai et que le bien n’est pas racheté, il sera vendu aux enchères.

Si le bien est vendu à un prix supérieur à la somme due à la banque (y compris les intérêts, la commission et les frais de vente aux enchères), la différence est versée à l’ancien propriétaire. Il s’agit d’une possibilité assez éloignée, notamment parce que les ventes aux enchères sont de bonnes occasions d’acheter des objets de valeur à un prix inférieur à celui du marché.